RIVIERE BLEUE

Rivière bleue

Le parc provincial de la rivière bleue se déploie autour de la partie ouest du lac Yaté. Cette réserve a été crée en 1980 et s’étend sur 22 000 hectare. On y trouve une grande diversité de flore et de faune dont beaucoup d’espèces endémiques, notamment le cagou, oiseau emblème de la Calédonie (que nous n’avons malheureusement pas eu la chance de voir ! )

Le début de notre aventure dans le Sud Calédonien fut difficile avec une crevaison à mi-chemin que nous a signalé le chauffeur de l’énorme camion se trouvant derrière nous. Heureusement notre veille voiture à une roue de secours et après quelques efforts de la part d’Olivier (crick trop petit et grosse chaleur) nous voilà repartie.

A l’entré du parc le responsable (très aimable et passionné) nous conseille différents parcours pédestres. Notre choix va au sentier Nothofagus qui suit la ligne de crêtes et est donc l’un des plus long et escarpé (ben oui, pourquoi faire simple?!!?)

Le responsable du parc était tout content de nous annoncer que l’entrée n’est vraiment pas chère : 400F et effectivement ça vaut vraiment le coup. Le parc est très bien entretenue, le balisage très bien fait et les paysages splendides, nous avons adoré !

Foret Noyée

Après un petit bout de chemin en voiture, le passage à pied du pont Pérignon et un peu de marche sur une piste nous voila arrivé à la forêt noyée, surprenant ! Résultat de la submersion d’une zone forestière lors de la mise en eau du barrage de Yaté il y a 50 ans, elle est composée d’arbre mort imputrescibles (chêne-gomme) qui se dressent au milieu du lac, le paysage est fascinant et l’ambiance mystique.

Un paysage unique qui vaut vraiment le détour lors d’un séjour sur le Caillou.

Forêt Humide

La forêt humides constitue un des trois écosystèmes terrestre majeurs présent dans le parc (et par extension en Nouvelle-Calédonie), les deux autres étant le maquis minier et la forêt sèche. On y trouve essentiellement des palmiers, des araucarias et des fougères arborescentes. Elle est aussi très agréable surtout quand il fait chaud cela fait plus de 3h que l’on marche au soleil !

Le Grand Kaori

Le grand kaori est le plus grand Agathis lanceolata (Kaori du Sud) de Nouvelle-Calédonie et donc du monde car cet arbre est endémique de l’île. Cette espèce est celle ayant été le plus sollicité par l’exploitation forestière lors du siècle dernier car ça croissance est relativement rapide.

Des navettes assurent le transport jusqu’à la majorité des « étapes » du parc, dont le Grand Kaori (très pratique si l’on veut faire du camping ou que l’on veut pouvoir observer la beauté du parc sans trop se fatigué) mais ce jour là il n’y en avait pas et de toute façon nous, on marche, même si on en peu plus !

A plus de 14h nous avons mangé en présence de ce géant, un repas bien mérité !

Publicités