OUVEA


Ouvéa

« L’île la plus proche du paradis » tel est le surnom d’Ouvéa et nous sommes bien d’accord ! Nous avons eu la chance d’être accueilli sur cet atoll corallien par Thierry, un ami d’enfance d’Olivier qui y travaille, et sa femme Adeline. Ouvéa est la plus septentrionale des îles Loyauté. Elle est malheureusement connue pour les évènements de 1988 (Grotte d’Ouvéa) et malgrès une volonté des habitants de tourner la page l’ambiance n’est tout de même pas la même que sur le Caillou ou l’île des pins. Cependant nous avons eu la chance d’être introduit à des locaux  ce qui nous a permis de découvrir une île magnifique, pleine de surprises et des gens d’une grande gentillesse.

Pont de Mouli

IMG_2962

Notre arrivée sur l’île fut un peu chaotique, la navette censé nous récupérer à l’aéroport n’est jamais venue et ne connaissions même pas l’adresse de Thierry pour pouvoir s’y rendre en stop ! Nous nous sommes donc lancés a sa recherche  dans les écoles de l’île avec l’aide d’une petite dame très agréable. L’île n’étant que très peu peuplée (à peine plus de 4000 habitants) nous avons trouvé assez facilement! Thierry nous a alors prêté son scooter, nous avons posé nos affaire puis fait une escapade jusqu’au sud de l’île via le pont de Mouli (qui relie la partie nord de l’île, Lekiny, à la partie sud, Mouli). Le site est a coupé le souffle, eau encore plus turquoise et sable encore plus blanc que sur les cartes postales !

Baie d'Ognat

Au Nord-Est de l’île, Ognat offre  un panorama spectaculaire sur l’océan. Le Nord est la partie la moins touristique (également moins accessible car la plupart des sites ne sont « autorisés » qu’avec un guide !).

IMG_3041 Trou Bleu

Le trou bleu ou trou d’Anawa est un profond bassin naturel circulaire creusé dans la roche corallienne. Il communique avec la mer par plusieurs canaux souterrains. Une multitude de poissons multicolores l’habitent mais nous n’avons pas eu le courage d’allé les rejoindre, l’eau est plutôt fraiche ! 

Four à Coprah

On appelle coprah l’albumen de la noix de coco, autrement dit la chair blanche que l’on consomme. Une fois la noix mature elle est dépourvu de son enveloppe fibreuse (qui servira de combustible pour le four), ouverte, et séchée au soleil ou dans le four. Quand la quasi-totalité de l’eau s’est évaporée (quand le coprah contient environs 6% d’humidité) le coprah peu alors être pressé afin d’obtenir l’huile de coco ou huile de coprah. Cette huile sert ensuite à la fabrication de monoï, de savon… Cependant l’huile faite sur Ouvéa est bien plus « roots »  que le fameux monoï de Tahiti. Comme le coprah est séché dans des fours il a une odeur de fumée et de coco rance !!! Mais cette huile n’en est pas moins très hydratante pour la peu et les cheveux.

Fayawa Wasaû

Fayava est un îlot situé dans la passe du même nom, il fait face au pont de Mouli. Il abrite une tribut dont nous avons eu la chance de rencontrer un des membre, Joani, ainsi que son cousin, Marco qui  lui fait parti d’une tribut du sud d’Ouvéa et travaille comme instituteur dans la même école que Thierry.  Ils nous ont proposé de visiter Fayava avec eux, des guides exceptionnels pour une journée inoubliable ! 

Nous avons traversé le bras de mer qui sépare l’île principale de Fayava sur une coque de noix dirigé par Jaoni, nous avons failli couler plusieurs fois et avons bien rigolé ! Après cette traversée épique, nous nous lançons dans la découverte de l’îlot avec nos guides.

IMG_3133 Pêche à l'épervier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La pêche à l’épervier (nom du filet utilisé) et une technique de pêche nécessitant une grande adresse, elle est beaucoup utilisée en Nouvelle-Calédonie pour la pêche de subsistance. Ici c’est Marco qui nous a fait de belles prestations.

IMG_3161 Crabe de cocotier

Le crabe de cocotier (Birgus latro) fait partie de la famille des Bernard l’hermite. C’est le plus grand arthropode terrestre. Il se nourrit essentiellement de noix de coco qu’il casse avec ces pinces très puissante ainsi que d’autre fruit mais peu manger à peu près n’importe quoi lorsqu’il a faim . Le crabe des cocotiers est un mets très apprécié bien qu’il puisse être toxique (voir mortel) si il a mangé du faux manguier (toxique comme le laurier rose). Toutefois ceci est très rare et il n’y a quasiment aucun risque si l’intestin a bien été enlevé.

IMG_3165

Après le crabe, un super coup de filet de Marco et voici plein de petits poissons pour le repas ! En a peine 2h il y a déjà de quoi manger pour nous nous, incroyable non ?!

 

Miel des falaises

Et voici le but premier de cette escapade, récupérer du miel d’une ruche naturelle à flan de falaise. Nous n’avions jamais vue de ruche naturelle et c’est vraiment impressionnant. Ce qui l’était encore plus c’est de voir comment Marco et Joani récupère la miel sans aucun équipement juste avec quelque palme de cocotier enflammées. Et en plus le miel était juste délicieux !!!

À la fin de cette escapade ce n’est plus nos guides mais nos amis qui nous proposent de manger avec eux les produits récoltés durant la journée. Et c’est avec grand plaisir que nous avons mangé sur la plage crabe de cocotier (très bon) et poissons grillés accompagnés de bière bien sur ! 

Quai de Wadrilla

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce warf a était construit pour accueillir les bateaux de livraison mais un défaut de fabrication le rend inutilisable ! Nous avons eu la chance d’assister à une chasse lorsque nous étions sur le quai, un énorme requin marteau qui chassait des raie aigle ! Nous n’avons pas de photo car  cela c’est passé très vite, il faudra nous croire sur parole ! Vous avez quand même quelques photos des raie survivantes.

Trou aux Tortues

Le trou aux tortue est une cavité naturelle comme le trou bleu. Il n’est pas indiqué mais on peu vous expliquer l’accès à l’office du tourisme (très bon accueil par un réré).  Plusieurs tortues marines habitent dans ce trou et l’on peu les voir venir respirer en surface !

IMG_3430

IMG_3450

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Baie de Mouli

Retour à la baie de Mouli pour notre dernière soirée sur Ouvéa avec un magnifique couché de soleil. 

IMG_3520

Falaises de LékinyIMG_3576

Les falaises de Lekiny (prononcé lékine) délimite la baie du même nom qui est une réserve de pêche pour les habitants, la baignade y est donc interdite. Nous avons profité de nos dernières heures sur place pour prendre quelques photos de ces impressionnantes formations calcaires.

Et voilà notre séjour sur Ouvéa c’est terminé sur ces splendides falaises. Ceci était notre dernière escapade avant le retour en France, snif 😦 Encore un grand merci à Thierry et Adeline pour ces quelques jours fabuleux et pour leur aide et leur présence tout au long de notre aventure Calédonienne. 

Publicités