NOUVILLE

Île aux canards copie

Samedi 2 Février, c’est le grand départ. Nous laissons Saleilles derrière nous et partons pour Toulouse. De là, dernière balade avec Eywa puis direction l’aéroport. Après quelques difficultés avec les bagages (trop lourd bien sur!!!) nous voila dans l’avion pour Londres. Nous embarquons ensuite pour Sydney via Singapore, ça va être long…

très long…

Lundi 4 Février, ça y est nous sommes au pays des kangourous (même si les seuls que nous avons vu sont ceux peints sur la queue des avions Quantas).  La plupart de nos compagnons de voyage sont enfin arrivés, mais pour nous c’est encore une fois passage par la sécurité et embarquement dans un avion air câlin qui semble minuscule comparé à l’énorme A380 dans lequel nous étions jusqu’à présent ! Après quelques heures nous atterrissons enfin sous un magnifique soleil, bienvenue en Calédonie. Après plus de 22000km parcourus, soit environ 20h de vol ou encore plus de 30h de voyage, nous voici enfin arrivés !

 

 

IMG_8392

Notre lieu de résidence, très belle petite fac de Nouméa, locaux tout neufs après les jeux du pacifique.

Suite aux jeux du pacifique, la ville de Nouméa procéda à la construction de 471 logements et de bâtiments pédagogiques sur le site universitaire de Nouville pour héberger les athlètes. Après sa mise à disposition auprès du Comité organisateur pendant les jeux, cet ensemble est venu r

enforcer la capacité d’hébergement sur le campus de l’UNC.

Kuendu

Ce ne sont pas les eaux turquoises des plus belles plages de Nouvelle Calédonie, mais le KUENDU beach est malgré tout très sympa, agréable, calme et proche de l’appartement (2km).

En semaine presque désertique, le week-end très prisée des kanaks, barbecue, danse, ukulélé…

Théâtre de l'île

Ce bâtiment du bagne voit le jour en 1875, dans le but d’en faire l’église du centre pénitentiaire de l’île de Nou, puis devient : 

Lieu de culte, atelier de couture et cordonnerie, puis magasin de vivres, entrepôt, un lieu d’élevage de vers à soie, salle de bal, puis abandonné après un cyclone il devient pendant la seconde guerre mondiale un « centre de regroupement » des japonais, par la suite salle de cinéma et de spectacle, accueillant aussi des matchs de boxe pour enfin finir « Théâtre de l’île » après avoir été une annexe du dépôt des archives de Nouvelle-Calédonie.

Fort Téréka

Première montée avec attelle de la cheville pour découvrir les canons de Nouville sur le Fort Téréka installé en 1877 dans un contexte de guerre Franco-Allemande.